Théorie

The Leak Testing Revolution. Easy, Fast and Smart.

Le test d'étanchéité

Par test d'étanchéité ou contrôle d'étanchéité, nous entendons un processus capable de vérifier l‘herméticité pneumatique d‘un produit avec un test de fuite.
Contrairement à la plupart des types de mesure, comme celle de dimension ou de poids, le contrôle implique nécessairement un appareil automatique pour le test.

Faisons un distinguo entre deux typologies de matériel de contrôle d'étanchéité:

      A) Systèmes de vérification, avec opérateur et localisation du point de fuite
 
  • Contrôle en eau avec pièce pressurisée (contrôle visuel)
  • Contrôle avec eau savonneuse (contrôle visuel)
  • Contrôle avec réactifs et lampes à UV (contrôle visel)
  • Contrôle avec gaz (Hélium) pressurise (spectromètre de masse)
  • Contrôle avec air chaud pressurise (contrôle visuel avec IR)
  • Contrôle à variation de diélectrique sur pièces en plastique (système ionique a haute tension)
       B) Systèmes automatiques avec indication de Bon/Rejet et valeur de fuite
 
  • Contrôle par mesure du débit dans la pièce pressurisée
  • Contrôle par baisse différentielle de pression entre la pièce contrôle et une pièce de référence
  • Contrôle par baisse de pression dans la pièce pressurisée
  • Contrôle par "récupération" de l‘augmentation de pression sous cloche
S‘il est vrai que le premier type d‘appareillage constitue une zone de contrôle statistique et hors ligne irremplaçable, ils permettent également de repérer des fuites très petites en mode visuel, les appareils de la seconde catégorie, constituent la barrière effective en fin de ligne en ce qui concerne la production non conforme.

Ils permettent également de monitorer dans le temps d‘éventuelles dérives qualitatives, si appliques à toute la production.

Vue l‘évidence du fonctionnement des appareils de la première catégorie, nous ne nous attarderons pas sur une description technique détaillée.
Considérons seulement que les systèmes basés sur les spectromètres de masse (renifleurs a Hélium), bien qu‘onéreux autant en termes d‘installation qu‘en utilisation, se situent au summum de la détection de fuites par rapport à n‘importe lequel des systèmes décrits.

Au contraire, les systèmes à eau, savon ou réactifs, consentent la détection de fuites très petites pour un coût dérisoire, ils ne sont pas automatisable et sont donc soumis à l‘interprétation de l‘opérateur, ce qui peut générer des erreurs de jugement.


Avant Suivant